Le Centre de Théorie et Analyse du Droit est une unité mixte de recherche (UMR 7074) depuis le 1er  janvier 2005.

Depuis le 1er janvier 2024, l’UMR CTAD est  dirigée par Olivier Leclerc.

L’équipe de direction est composée de trois directeurs/trice adjoints/te :

La gestionnaire administrative de l’UMR est M’balou Diallo.

Henri Sergent est l’assistant de ressources documentaires et scientifiques.

Nos tutelles : 

Accueil

Fondé à Nanterre en 1978 par Michel Troper, reconnu comme UMR en 2001, rejoint par les juristes de l’ENS-PSL depuis 2005, intégrant le Centre de Recherches et d’Études sur les Droits Fondamentaux (CREDOF, centre de l’Université Paris-Nanterre dont plusieurs membres faisaient déjà partie du CTAD) depuis 2013, le CTAD est la seule unité de recherche en France dévouée à la théorie du droit ainsi qu’à l’étude des droits fondamentaux.
Le CTAD a pour ambition de développer les recherches en théorie du droit et d’analyser avec l’aide des outils théoriques les systèmes juridiques et les droits fondamentaux dans le présent et dans le passé.
Attachés à la triple tutelle du CNRS, de l’Université Paris Nanterre et de l’École normale supérieure-PSL, les membres du CTAD partagent des références théoriques inspirées par les divers courants positivistes et réalistes et utilisent des méthodes analytiques pour étudier les phénomènes et discours juridiques.
Travaillant sur des objets empiriques en droit français, droit international, droit comparé et histoire du droit, particulièrement quand ces objets ont un caractère transversal dépassant les frontières traditionnelles entre droit public et droit privé, les équipes du CTAD promeuvent la recherche en droit au sein des sciences sociales et défendent des approches critiques du droit allant au-delà de la simple description des règles juridiques.

L’équipe TheorHis qui centre ses recherches sur la théorie générale du droit, l’histoire du droit et du droit comparé ainsi que le droit international sur les axes suivants (2019-2024) :

  • Analyse théorique du droit international : conflits et coopérations en droit international.
  • Analyse des jugements de valeur et des controverses juridiques.

Le Centre de Recherches et d’Etudes sur les Droits Fondamentaux (CREDOF) structuré autour de multiples thématiques de recherche liées aux droits et libertés (aspects théoriques des droits et libertés ; politiques de sécurités et libertés ; discriminations et approche juridique du genre ; droits sociaux ; libertés économiques ; droit des étrangers et politique migratoire ; mutations des droits et libertés face aux sciences et techniques…) sur les axes suivants (2019-2024) :

  • Droits de l’Homme et évolution des modes de gouvernement.
  • Discriminations, Egalité(s), Solidarité.

Les deux équipes de l’UMR partagent également un axe commun :

  • Critique(s) du droit

Le CTAD fait partie de l’unité de formation et de recherche Droit et science politique (UFR DSP) de l’Université Paris Nanterre, ainsi que de la Fédération Interdisciplinaire de Nanterre en Droit (FIND). A l’Ecole normale supérieure, l’UMR CTAD fait partie du département de sciences sociales.

 

 

 

 

 

 

Le CTAD est membre de l’EUR Translitteræ qui dans le lignée du Labex TransferS,  explore les Humanités du point de vue des circulations dont elles résultent et analyse la constitution même des disciplines comme le résultat de processus permanents de transferts.

Articulée en quatre grands volets thématiques : Textes en translation, Histoires et transferts, Pensée critique transdisciplinaire, Humanités, sciences et techniques, l’EUR Translitteræ accompagne la mise en place de nouveaux cursus de Master et formations au sein de PSL en visant une intégration optimale des enseignements et séminaires de recherche proposés par les UMR, départements et partenaires de Translitteræ.

Elle offre une formation de haut niveau sur cinq ans en sciences humaines, avec une réflexion poussée dans l’approche des textes, l’épistémologie et les processus transnationaux de déplacement, soutenue par un programme de bourses